Établissement

Histoire

1903 - Création de l’Établissement

Notre établissement est né, il y a plus de cent ans, d’une convergence de convictions chrétiennes. En 1903, en plein Combisme, plusieurs familles libournaises s’interrogent sur l’avenir de l’enseignement catholique en France. Afin d’être assurés que leurs enfants bénéficient d’une éducation en lien avec leurs idées, des laïcs chrétiens constituent un comité pour fonder un nouvel établissement scolaire au sein de Libourne.

Le 25 Avril 1903, après avoir récolté les fonds nécessaires, celui-ci s’installe dans une ancienne école de jeune-fille, la Pension Burgade, située Rue Montesquieu. Le corps enseignant est recruté uniquement parmi des laïcs aux options chrétiennes certaines et la direction est également confiée à un laïc, M. Jalby. La rentrée est fixée, au 1er Lundi d’Octobre 1903, pour la nouvelle Institution Secondaire Libre Montesquieu.

1906 - Les Bâtiments Rue Saint-Jean

En 1906, le couvent proche de l’Eglise Saint-Jean devient vacant. Les Dames de la Réunion du Sacré Cœur le quittent, et le comité (devenu Association immobilière de la Rue Saint-Jean) acquiert les bâtiments. À la rentrée de pâque 1906, l’Institution s’y installe, et y restera jusqu’à aujourd’hui. À l’époque, cette structure scolaire accueille des élèves de la petite enfance jusqu’aux classes supérieures.

1906 à 2000

De 1906 à nos jours, l’institution a connu de nombreuses évolutions. Tout au long de son histoire, laïcs et prêtres ont partagé les fonctions d’enseignants et de gestionnaires. Suite à la démission de M. Jalby, c’est l’abbé Rousseau qui prendra la tête du collège. Suivront ensuite les abbés Locou, Pujols, Grosselin… La loi Debré, et les nouvelles relations qu’elle développe entre l’Etat et les Etablissements scolaires libres amène peu à peu une restructuration de l’Etablissement en lien avec les Ecoles privées de Libourne. Sous l’impulsion de l’Abbé B. Escary, de 1967 à 1974, l’Institution va se transformer en un cycle long et devient mixte. Il prépare les élèves au Baccalauréats A, C, D. Dernier prêtre de l’institution, l’Abbé Escary laisse ses fonctions de Directeur à un laïc, François Duclas, à l’origine de la création des Classes Economiques et Technologiques.

2001 - L’évolution de l’établissement

En 2001, sous la houlette du nouveau directeur, Lionel Fraize, le lycée connaît un changement important avec l’adoption d’une nouvelle organisation des horaires de la journée.

2009 - Première femme directrice

En 2009, la direction revient à Catherine Lafon, première femme à la tête de cette institution centenaire. À la recherche d’une constante amélioration du cadre et du contenu éducatif, la nouvelle direction initie plusieurs projets : ouverture sur l’Europe, réaménagements de l’établissement, nouveaux événements annuels valorisant l’implication des élèves dans la communauté.

Le projet éducatif

L’Établissement souhaite préparer le jeune à la vie en l’aidant à se développer dans toutes les dimensions (intellectuelles, sociales, corporelles, affectives, morales, spirituelles) et le former pour qu’il réussisse le diplôme du baccalauréat et l’accès à l’enseignement supérieur dans le cadre d’une orientation correspondant à son projet personnel et à ses capacités.

Notre communauté éducative se donne pour mission :

  • de développer chez le jeune : 
    • le sens de l’effort et de l’organisation,
    • la volonté de mettre en pratique de nouvelles méthodologies.
  • de l’aider à faire preuve de réflexion et de discernement.
  • de permettre à chaque jeune qui le souhaite de vivre et d’approfondir sa foi.

Cette mission ne peut se réaliser que parce-que chacun (élève, parents, éducateurs de l'établissement) favorise :

  • le respect individuel,
  • l’ouverture sur les autres,
  • une éduction à la responsabilité (droits et devoirs de chacun).

Le tout éclairé par une visée chrétienne préservant le climat de respect mutuel des opinions et le climat de liberté.

Notre projet trouve sa réalisation concrète dans la mise en place d’une vraie pédagogie de l’implication : un des axes les plus forts de notre projet.

Il se traduit par un dispositif Accompagnement Personnalisé, associé à un aménagement du temps scolaire pour former les élèves à s’impliquer dans le suivi de leur apprentissage.

D’une façon générale, les méthodes pédagogiques et le mode de vie au sein de notre établissement cherchent à promouvoir l’implication de tous les acteurs : élèves, enseignants  éducateurs, personnels et parents et ce, également à travers divers projets (actions caritatives et humanitaires, échanges linguistiques, sorties pédagogiques, rencontres sportives, etc…).

L'A.P.E.L.

Selon Béatrice Barraud, Présidente nationale de l’A.P.E.L. 

« la mission de l’A.P.E.L. est de favoriser, pour chaque parent d’élève, l’exercice de sa mission d’éducateur, parce que nous sommes intimement convaincus que les parents sont les premiers et ultimes éducateurs de leurs enfants« .

L’équipe de l’A.P.E.L. du lycée Montesquieu se veut proche de ce critère.

Les parents sont membres de la communauté éducative, au sein de laquelle ils jouent un rôle essentiel. La relation de confiance établie par l’A.P.E.L. avec les autres membres de la communauté éducative (chef d’établissement, Ogec, équipe enseignante, personnel d’encadrement) permet à chaque parent d’élève d’être un véritable acteur de l’établissement de son enfant.

L’A.P.E.L. du lycée Montesquieu accueille les parents dès la  rentrée, prend part aux divers évènements et manifestations organisés par le lycée tout au long de l’année scolaire.

Un parent anime aussi le Bureau de Documentation et d’Information pour accompagner les lycéens dans leurs recherches d’informations sur les études post-bac et sur  les métiers. Pour ce faire, il suit les formations de l’A.P.E.L. Gironde.

L’A.P.E.L. participe bien sûr aux conseils de classe, au Conseil Pastoral, aux diverses actions de solidarité, à l’organisation des sorties de classe, etc.

Aussi, si vous souhaitez vraiment vous intégrer dans la vie du lycée de votre enfant et si vous avez un peu de temps,

REJOIGNEZ-NOUS ! – L’équipe de l’A.P.E.L.

Association des anciens

L’Association des Anciens Élèves de l’Institution Montesquieu a vu le jour peu de temps après la création de celle-ci. À l’époque, un journal de cette association, « Le Rayon », proposait des nouvelles des anciens élèves et de la vie au lycée Montesquieu.

C’est cette association qui avait organisé les manifestations autour du cinquantenaire. En 2003, pour les cent ans du lycée elle n’était déjà plus active. Nombreux parmi les présents à la soirée commémorative se sont promis de faire revivre cette association et ses activités.

En 2009 un nouveau bureau, qui ne demande qu’à s’étoffer, a été mis en place.

L’association pourrait organiser des regroupements périodiques, elle pourrait aussi aider à la pérennisation et à l’évolution de l’école dans l’esprit qui l’a toujours animé. Il est impératif de remettre à jour notre fichier.

Inscrivez-vous et faites inscrire les anciens dont vous êtes resté proche.